J’ai rejoué tout récemment à Diablo (Blizzard/Blizzard North, 1996), que je n’avais pas joué depuis aux environs de la sortie et que je n’avais jamais encore terminé. J’ai joué avec la Rogue, en mode solo, sans aucune patch (version 1.00) et ai enregistré mes séquences en format original 4:3.

L’une des particularités du jeu par rapport à d’autres jeux de rôle ou d’action, c’est que chaque nouvelle partie crée des niveaux de jeu de façon aléatoire. Il y aura toujours seize niveaux de souterrain, de quatre différents types (donjon, catacombes, caves et enfer), mais les types d’adversaires rencontrés, les trésors, les quêtes spéciales et la topographie des lieux sera aléatoire. L’équipement vendu par les commerçants est elle aussi aléatoire, tout en se modifiant au fur et à mesure de la progression dans une même partie.

C’est en en parlant dans mon cours d’analyse que j’ai eu envie de m’y replonger plus longuement. Je n’avais jamais terminé le jeu, en grande partie je crois parce que je créais le plus souvent des personnages en multijoueur.

L’avantage de créer des personnages en multijoueur, même en les jouant en solo (sans l’Internet, on pouvait les jouer seuls en mode LAN), c’est de pouvoir jouer avec les mêmes personnages lorsqu’on se connecte avec nos amis par modem ou Internet. Je crois que, pour permettre une plus grande re-jouabilité, il est plus difficile de monter de niveau et d’obtenir un bon équipement en multijoueur.

En solo ou en multijoueur, il est possible de créer une nouvelle partie à n’importe quel moment. Plutôt que de charger sa partie, on peut recommencer à zéro avec le même personnage, incluant tout son équipement. C’est une manière d’accumuler davantage de points d’expérience pour pouvoir affronter plus facilement les adversaires. Il semble que ce soit nécessaire de recréer de nouvelles parties à certains moments, lorsqu’on est pris contre des adversaires qui nous semblent trop puissants, de sorte de pouvoir, par exemple, faire générer de nouveaux sorts ou de nouveaux équipements.

Comme il ne faut pas nécessairement passer à nouveau à travers tout un niveau pour passer au suivant, créer une nouvelle partie ne veut pas nécessairement dire devoir réaffronter tous les adversaires. Un joueur avec un niveau élevé pourra descendre directement dans les niveaux inférieurs du souterrain.

Le combat contre Diablo avec des Town Portals

On m’a dit que, règle générale, battre Diablo nécessite de recréer à quelques reprises de nouvelles parties. J’ai bien cru devoir le faire, mais j’ai peut-être trouver une « faille » dans le jeu pour réussir à le vaincre très rapidement.

Une fois que Diablo nous a dans sa mire, il peut faire apparaître des explosions de feu peu importe l’endroit où on se trouve — qui nous empêchent de se déplacer à notre guise pour, par exemple, le tirer à distance.

Je me suis dit qu’il était à peu près impossible de le vaincre d’un seul coup. Après avoir exploré quelques walkthroughs qui ne donnaient pas de détails sur le combat, j’ai essayé, sans nécessairement y croire, d’utiliser le sort « Town Portal » pour quitter rapidement le combat à chaque fois que mes potions accessibles en un clic venaient à manquer.

Non seulement Diablo ne reprend pas de points de vie lorsqu’on retourne au village, mais c’est une manière vraiment efficace de pouvoir réajuster notre équipement voire racheter de nouvelles potions si nécessaire.

Le jeu au total m’a pris environ 7h30. C’est loin du record mondial, mais quand même…

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire