Un petit mot pour vous annoncer la parution récente du livre Identité et multiplicité en ligne aux Presses de l’Université du Québec, dirigé par Maude Bonenfant et Charles Perraton. J’y signe un article intitulé « Identité(s) du joueur et du personnage: au-delà de l’analyse mimétique des jeux vidéo ».

J’utilise l’exemple plus particulier des jeux de stratégie (Age of Empires, Heroes of Might & Magic II et League of Legends, notamment), mais aussi des jeux vidéo d’autres genres, pour montrer de quelle manière l’identité dans un jeu vidéo ne doit pas se transposer de manière analogue à l’identité dans la vie quotidienne. Plus simplement, ce n’est pas parce que j’incarne un personnage qui a un corps semblable au mien dans un jeu vidéo que mon implication avec ce personnage se fait comme si j’étais ce corps représenté.

Ce texte reprend l’essentiel de l’argumentation d’une communication que j’ai donnée au colloque « Être(s) en ligne » en mai 2013.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire