Aveyond 3-1: Lord of Twilight (2009) est le premier chapitre de la série Orbs of Magic du développeur Amaranth Games. Du même éditeur que Remnants of Isolation, Degica, il utilise aussi le même moteur de jeu, RPG Maker.

Aveyond a une beaucoup plus grande ambition: le jeu en soi est très long. C’est un peu comme créer un Elder Scrolls dans un moteur de RPG Maker: il y a de nombreuses quêtes secondaires et une exploration assez libre dans l’environnement de jeu.

C’est une ambition qui me semble en elle-même assez démesurée et peu adaptée au contexte de jeu indépendant. Plutôt que d’attirer l’attention par des mécaniques de jeu particulièrement originales ou par une histoire percutante, c’est la largeur de son univers et du développement narratif du jeu qui est sa force. Le problème, c’est que le jeu demande beaucoup de temps pour être apprécié à sa juste valeur.

Je suis malheureusement pris dans le jeu, sans trop savoir comment m’en sortir. Je dois trouver un objet particulier pour passer un obstacle, mais les indices que je récolte sont trop peu suffisants pour comprendre où est cet objet et les walkthroughs ne sont pas assez détaillés.

J’ai bien aimé mon expérience et je souligne l’ambition des développeurs de créer un tel jeu, mais je ne poursuivrai probablement pas mon aventure.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire