Je me remets tranquillement à mes activités sur ma chaîne YouTube. J’avais essayé l’an dernier de commencer quelques séries commentées avec 8-Bit Armies et Stellaris. Aujourd’hui, c’est à Darkest Dungeon (Red Hook Studios, 2016) que je m’attaque.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. Darkest Dungeon est un jeu tout à fait addictif ! C’est le meilleur rogue-like auquel j’ai joué jusqu’à présent. Ce titre dispose d’un niveau de difficulté assez élevé, mais j’ai adoré vivre cette aventure.

  2. J’ai eu de la difficulté en effet! Je pense qu’il y a des automatismes à développer qui ne sont pas aussi intuitifs que ce que j’ai essayé de faire. Je vais sans doute m’y replonger éventuellement, mais ce n’est pas simple.

    Merci de tes commentaires, ça fait plaisir à lire!

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire