C’est un étrange jeu que ce Testament of Sherlock Holmes (Frogwares, 2012) que j’ai essayé près d’une heure. C’est ce qui ressemble le plus à un jeu d’aventure contemporain. Dans sa thèse de doctorat, Jonathan Lessard rassemble quelques définitions de jeux d’aventure et note ce qu’il est et ce qu’il n’est pas pour plusieurs auteur-e-s:

Plusieurs éléments de définitions semblent être heuristiques : (mes italiques) ils sont habituellement composés de plusieurs salles, leurs objectifs sont plus complexes (Wolf), leurs défis sont habituellement présentés sous forme de puzzles emboîtés (Fernandez-Vara), certains offrent des embranchements scénaristiques (Wikipedia), certains jeux ont des éléments d’aventure, d’autres non (Bronstring). Plusieurs de ces définitions s’élaborent en partie sur ce que n’est pas le jeu d’aventure : ils ne font pas appel aux réflexes (Wikipedia) ou aux éléments d’action (Bronstring); ils ne se réfèrent pas à la définition d’aventure du dictionnaire (Bronstring); ils ne sont pas des jeux de rôle, des jeux d’action-aventure, des jeux de puzzle, des jeux de plateforme (Bronstring), des récits interactifs, des romans visuels (« visual novels ») ou des jeux à objets cachés (Fernandez Vara 2009, p. 25) (Lessard 2013, p. 17).

En gros, on a une enquête à résoudre dans un lieu spécifique et on doit faire le tour pour trouver des indices. On doit parfois inférer des choses à partir des indices trouvés, et ces déductions doivent se faire en reliant des indices entre eux dans un menu. C’est du point-and-click assez traditionnel qui implique de nombreux clics, de la combinaison d’objets, etc.

Je me demande jusqu’à quel point le plaisir de ces jeux est axé sur l’histoire. Il y a tellement de choses à cliquer partout et de culs-de-sacs que je m’imagine mal qu’on puisse jouer si on n’a pas aussi voire surtout le plaisir de faire de la recherche dans l’environnement. Mais bon, ce n’est pas tout à fait mon genre de jeux habituel.

Références

Bronstring, Marek. 2012. « What are Adventure Games? » AdventureGamers. http://www.adventuregamers.com/articles/view/17547.

Fernández-Vara, Clara. 2009. « The Tribulations Of Adventure Games: Integrating Story Into Simulation Through Performance ». Ph. D. Digital Media, Atlanta: Georgia Institue of Technology.

Lessard, Jonathan. 2013. « Histoire formelle du jeu d’aventure sur ordinateur (le cas de l’Amérique du Nord de 1976-1999) ». Thèse de doctorat, Montréal, Université de Montréal.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire