Menu Fermer

Le podcast « T’es pas mon genre » parle de jeux de stratégie en temps réel

Jeux.ca a lancé récemment un podcast intitulé « T’es pas mon genre », co-animé par Antoine Bordeleau, Antoine Clerc-Renaud et Sébastien Savard, qui décortique à chaque épisode un genre vidéoludique. J’ai déjà eu l’occasion d’écouter les épisodes sur les battle royale et les first-person shooters. Le cinquième épisode porte sur les jeux de stratégie en temps réel et plusieurs notions de ma thèse et découvertes que j’y expose y sont discutées.

Je connais Sébastien depuis que je l’ai eu comme étudiant en 2013 et nous avons développé une belle amitié avec les années. C’est très plaisant de voir autant de notions que j’ai pris du temps à élaborer être si bien expliquées et reprises pour offrir une description du genre. Je suis très content que le mythe comme quoi « personne ne lit les thèses » n’est pas vrai dans mon cas.

Les auteurs prennent le temps d’expliquer les principes de base des STR, les trois définitions différentes que je propose de la stratégie (comme processus, comme plan et comme schéma) et retournent à la première mention de « real-time strategy » que j’ai recensée soit celle de Computer Quarterback, en explorant d’autres cas emblématiques des jeux de stratégie des années 1980 comme Utopia et The Ancient Art of War.

J’ai aussi particulièrement apprécié entendre Antoine C.-R. et Sébastien répondre par la négative à Antoine B. à savoir si Dune II était qualifié de « real-time strategy » à l’époque. Ce fut l’un des mythes que j’ai cherché à déconstruire dans ma thèse et de les entendre le réitérer m’a conforté dans la diffusion de mon travail.

Le rôle de Warcraft: Orcs & Humans et des jeux de Blizzard en général, tout comme celui des séries Command & Conquer et Age of Empires a bien été relevé et j’ai apprécié entendre des passionnés de jeux prendre le temps de refaire la chronologie du genre et d’en comprendre l’intérêt. Il y a au moins une petite erreur factuelle (Age of Empires n’avait pas de route à construire), mais c’est tout à fait mineur dans l’ensemble du podcast — et, honnêtement, à faire un travail aussi dense sur un genre en explorant autant de titres, c’est impossible de ne pas confondre un jeu ou deux.

Bref, c’est un podcast que je vous recommande chaudement!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *