Menu Fermer

Quelques mois intenses

Cette session fut sans doute l’une des plus intenses que j’ai pu vivre. C’est étrange d’un côté car c’est la première session depuis longtemps où je n’ai aucune tâche administrative substantielle — j’ai terminé mon mandat de codirecteur du département et du module en mai dernier. Je me suis lancé dans beaucoup de cours qui ont occupé beaucoup de mon temps, et je pensais pouvoir sentir que je renoue avec l’enseignement après une période plus bureaucrate. Disons que je ne m’attendais pas à l’enseignement en télétravail. Je me sentais de retour sur Twitch.

J’ai par ailleurs donné un nouveau cours cette année, « Design économique et analytiques », sur lequel je suis peu revenu ici dû évidemment au manque de temps. J’ai pu expliqué récemment quelques concepts économiques en jeu vidéo et je continuerai à le faire.

Je pense que la session et l’année m’ont fait atteindre des niveaux d’épuisement que je n’avais pas eu depuis longtemps. Je pense que je n’avais pas beaucoup d’énergie en réserve. J’ai l’impression que j’attends depuis longtemps une période plus tranquille qui n’arrête plus de ne pas arriver.

Je ne donne aucun cours cet hiver, et j’ai des plans de recherche qui sont particulièrement intéressants: mon projet de recherche sur la représentation du pouvoir bien sûr, mais aussi l’écriture d’un livre. Ce n’est pas de tout repos, évidemment, mais c’est aussi quelque chose que j’attends depuis longtemps.

Je prends avec plus de zénitude la conciliation travail-famille à la maison; mon rôle d’intellectuel confiné reste entier en particulier durant le temps des fêtes et avec des cas de COVID-19 à l’école de mon plus vieux. J’essaie aussi de prendre du temps pour jouer à des jeux vidéo, ce que j’ai réussi à faire plus que jamais depuis juin dernier. J’aurai le temps de vous en parler si tout va bien.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *