Appel à la renaissance de la blogosphère

|

|

Je prends la balle au bond pour répondre à l’appel de Guillaume C. Lajeunesse quant à un retour de la blogosphère! Je n’ai jamais complètement arrêté de bloguer depuis 2006, même s’il y a eu des périodes beaucoup plus creuses en particulier dans les dernières années.

Mais l’appel général n’est pas celle d’un blogueur qui se discipline à écrire pour un lectorat. La blogosphère était un phénomène beaucoup plus large, propulsé par Blogger et WordPress.com, qui impliquait des échanges à travers différents blogues. On n’avait chacun son «blogroll» qui renvoyait aux blogues que nous suivions et qui gravitaient autour de nos pensées. On se répondait les uns les autres, créant des controverses ou des lignes de continuité dans nos idées. On créait une relation sur le long terme, qui parfois se dégradait avec le temps ou qui se construisait au fil de passions communes ou de découvertes de diversités d’expériences. À la différence des plateformes contemporaines, on avait notre espace personnel dont on était propriétaire.

Guillaume résume la situation avec lucidité et brièvement, dans laquelle je me reconnais:

Comment les blogues sont-ils devenus des presque-déserts esthétiques ? À mon avis, quand un grand nombre de joueurs, pour les appeler ainsi, ont retiré leurs billes du jeu (en migrant vers les médias sociaux), les blogueurs restants se sont un peu recroquevillés. Ils ont dès lors décidé d’utiliser leurs blogues moins comme vecteurs vivants, et plus comme vitrines sur leur travail. Astucieuse reconversion. Mais est-ce que ça doit rester ainsi ?

Voilà, mon blogue est effectivement une belle vitrine pour mon travail. Je me souviens d’avoir transitionné lentement vers cette nouvelle identité en écrivant sur ce qui me passionnait le plus, soit mon domaine d’études. Ça s’est fait progressivement parce que je continuais à nourrir les relations avec la communauté mais comme mon contenu était très «de niche» (pas «jeu vidéo», mais «études du jeu vidéo»), ce que je faisais de plus spécifique et intense était ce qui permettait le moins les discussions. Inversement, ça m’a permis d’avoir une certaine notoriété — on me dit encore que mon blogue est la source #1 des travaux universitaires des étudiant-e-s de 1er cycle, avec certainement une bonne dose d’hyperbole mais il y a sans doute une part de vérité.

J’ai toujours souhaité créer des échanges, être un espace ouvert où on se sent libre de s’exprimer et non pas intimidé par un contenu qu’on ne maîtrise pas. Je suis conscient que c’est utopique, mais pourquoi ne pas rêver un peu. Pourquoi ne pas revenir à la dimension «esthétique» des blogues, à l’écriture publique comme moyen de faire évoluer des idées avec moins de filtre, ce qui à mon sens ne devrait pas vouloir dire avec plus de «politiquement incorrect» ou de «on ne peut plus rien dire». Ça veut surtout dire de créer en mettant sa curiosité de l’avant plutôt que son expertise, en s’ouvrant aux autres plutôt qu’en leur imposant notre monde, en mettant de l’avant sa vulnérabilité plutôt que ses accomplissements, en valorisant l’écoute plutôt que le discours.

Et en tant que chercheur en médias, je vois «le média comme étant le message«. Il faut créer ces espaces personnels et créer ces relations pour que l’expérience esthétique de la diversité de la blogosphère revienne. J’ai remis sur mon blogue un «blogroll» que je nourrirai tranquillement.

Pour les ancien-ne-s, bienvenue ou re-bienvenue dans la blogosphère! N’hésitez pas à parler de votre blogue en commentaire. Pour les nostalgiques d’une époque qu’iels n’ont pas connu-e-s, n’hésitez pas à vous ouvrir un espace dans Blogger, WordPress, ou des plateformes plus récentes comme Medium ou Substack. Vous pouvez ensuite utiliser un lecteur de fils RSS comme Feedly pour vous abonner à différents blogues et ne rien manquer. Je serai là pour vous suivre avec plaisir et curiosité.



À propos de l’auteur

Simon Dor


8 réponses à “Appel à la renaissance de la blogosphère”

  1. Avatar de Dominic Arsenault

    Allez, je te suis! J’étais justement en train de me casser la tête avec WordPress pour comprendre comment faire le tout avec les plugins et les thèmes et les posts et les….

    J’y arriverai. En attendant, ça a l’air whack mais ça s’en vient.

    Facebook me push des «nouvelles» (les vraies sont interdites) de Maripier Morin qui est morte, et d’inconnus qui font des machins pour que je clique. L’idée de pouvoir commenter instantanément était cool. L’idée de réagir en un clic était cool. Mais ça fait qu’on fait un clic et on passe à la suite.

    A bientôt dans la blogosphère!

  2. Avatar de Simon Dor

    Re-bienvenue! N’hésite surtout pas si tu veux qu’on en jase. On se prend un café/verre bientôt et on regarde ça? 😉

    Je t’ajoute dans mon blogroll!

  3. Avatar de Benoît Melançon

    Il y a quelques années, j’ai publié un court texte sur le blogue dans l’ouvrage collectif Atlas littéraire du Québec, sous la direction de Pierre Hébert, Bernard Andrès et Alex Gagnon (Montréal, Fides, 2020, p. 417-418). Sa conclusion ? «Empruntant des traits aussi bien au journal intime qu’au journalisme, prolongé par la publication papier ou par la circulation numérique, ouvert sur la création comme sur la critique, accueillant le récit de voyage aussi bien que la réflexion savante sur la littérature, plus facile à retrouver qu’un texte rédigé sur d’autres réseaux sociaux, le blogue a ouvert un espace de délibérations inouï. Pourtant, on annonce sa disparition depuis… sa naissance.» Pour ma part, je blogue sans presque discontinuer à https://oreilletendue.com/ depuis juin 2009.

  4. Avatar de Simon Dor

    C’est une très belle synthèse sur le rôle social et culturel du blogue! Vous êtes d’ailleurs une inspiration pour moi de la manière dont un blogue peut servir dans un contexte universitaire. J’ai confiance qu’on va réussir à reprendre la place que les médias sociaux commerciaux nous a prise!

  5. Avatar de narF

    Dans le fond ce que tu sembles vouloirs, c’est ce que les geeks appelle le «indie web». Qu’on pourrait résumer en: utiliser ton blogue personnel comme un réseau social, pouvoir tagger des gens, avoir leur réponses sous ton texte, etc. Mais apparemment c’était un peu bancal et ça n’a pas levé.

    De nos jours, le protocole ActivityPub, qui propulse Mastodon, Peertube, Pixelfed, Plume et autres, est beaucoup plus prometteur et facile à faire fonctionner. Il y a même un plugin pour WordPress. Ça permet essentiellement de faire ce que le indieweb promettait, mais en 2 clics. Et de pouvoir, comme Dominic disait plus haut, commenter instantanément et réagir en un clic.

    Mais surtout, de faire tout ça sans les GAFAM!

    (d’ailleurs, tu recommendes Blogger mais ça fait longtemps que ça appartient à Google et qu’ils ont arrêté de développer ce produit. Je ne serais pas surpris qu’ils tuent ce service prochainement…)

  6. Avatar de Simon Dor

    Tout à fait. Disons que j’ajouterais un bémol que je trouve important et qui fait que les réseaux sociaux fonctionnent: prioriser la simplicité. Tout faire en un clic sans les GAFAM, mais à défaut, faire ce qui est le plus simple et qui nous permet d’échanger pour vrai et en gardant notre propre agentivité et, pour le dire en termes marxistes, la plus value de notre travail.

    Merci de la précision pour Blogger. C’est propriété de Google depuis au moins 15 ans, mais avec leurs projets qui meurent depuis toujours, c’est bon à savoir!

  7. Avatar de SekhmetDesign

    Ce bout: «Pourquoi ne pas revenir à la dimension «esthétique» des blogues, à l’écriture publique comme moyen de faire évoluer des idées avec moins de filtre, ce qui à mon sens ne devrait pas vouloir dire avec plus de «politiquement incorrect» ou de «on ne peut plus rien dire». Ça veut surtout dire de créer en mettant sa curiosité de l’avant plutôt que son expertise, en s’ouvrant aux autres plutôt qu’en leur imposant notre monde, en mettant de l’avant sa vulnérabilité plutôt que ses accomplissements, en valorisant l’écoute plutôt que le discours.»

    Ça vient me parler! C’est un peu pourquoi je me suis remise à blogger de façon plus assidue depuis le début de l’année. Je veux recommencer à avoir des discussions avec les gens en ligne, à échanger, à découvrir. Je m’ennuie de la belle période des blogues dans les années 2000, mais je ne désespère pas de voir les gens y revenir tranquillement avec l’enshittification des médias sociaux que l’on connait ces derniers 8 ans (depuis 2016).

    Vive le retour des blogues!

  8. Avatar de Simon Dor

    Vraiment! C’est certain qu’il y aura des adaptations vu qu’il y a beaucoup de nouveau (dont la multiplication de contenus vidéos, plus difficiles à auto-héberger). J’ai vraiment hâte de voir comment les choses vont se déployer et j’espère qu’on pourra être des vecteurs de changement!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue au centre de Montréal.


En libre accès en format numérique ou disponible à l’achat en format papier.


Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories


Blogroll