Les fiches de personnages des jeux de rôle sur table

|

|

Je suis tombé par hasard sur le blogue de Jon Peterson, auteur d’un livre intitulé Playing at the World. A History of Simulating Wars, People and Fantastic Adventures From Chess To Role-Playing Games (Unreason Press, 2012). Son travail est impressionnant et son livre m’a énormément aidé pour ma thèse. Je suis retombé sur un brouillon d’article que j’avais écrit sur son billet sur les premières fiches de personnages de Donjons & Dragons de 1975. Je me suis dit que je pourrais le terminer et le publier aujourd’hui!


Ça m’a rappelé aussi que nous avions le même problème lorsque je jouais à la fin de la décennie 1990. Il n’y avait pas de fiche toute faite fournie avec le manuel des joueurs de la 2ème édition. Nous devions nous-mêmes créer une fiche de personnage avec les informations les plus utiles et pertinentes pour jouer rapidement sans s’encombrer de trop de détails.

J’ai joué à Donjons & Dragons quelques séances avec un maître de jeu qui organisait des rencontres avec la ville d’Otterburn Park autour de 1995-1996. Le MD (diminutif de maître de donjon) était mon ancien animateur au terrain de jeu et avait entrepris d’organiser quelque chose de plus gros avec ses amis; il y avait deux-trois parties en même temps dans le sous-sol de la piscine les dimanches. Une fois, il y avait eu un méga-combat réunissant sans que nous le savions d’avance les trois groupes contre des dragons blancs. Ça avait vraiment été épique.

Quelques années se sont écoulées avant que je devienne moi-même maître de donjon, vers 2000. Entre temps, comme nous en avions l’habitude, mon frère et moi avions créé notre propre jeu un peu improvisé avec nos propres classes, fiches de personnages, etc. influencées de ce qu’on se souvenait des classes de D&D, des personnages de Final Fantasy et de ceux de Chrono Trigger.

À titre d’exemple, voici l’une des fiches de personnages de ce qu’était «notre» Donjons & Dragons.

Sinon, lorsque j’ai réellement plongé dans D&D, j’ai créé moi-même une fiche de personnage fonctionnelle dont voici la dernière version (conçue pour la 2e édition).

Je ne sais pas dans laquelle de ces deux fiches j’ai le mieux saisi le THAC0/TAC0.

Bien sûr, j’ai aussi fini par créer une version adaptée de D&D qui me convenait mieux. J’avais un système «sans classe» dont je vous parlerai peut-être ici. C’était intense, adapté aux grandes campagnes au point où je n’ai pas pu le tenir très longtemps. Mais c’était le bon vieux temps.



À propos de l’auteur

Simon Dor


Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue au centre de Montréal.


En libre accès en format numérique ou disponible à l’achat en format papier.


Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories


Blogroll