Menu Fermer

Yann Martel – L’histoire de Pi

« Je vais être honnête. Ce ne sont pas les athées qui me restent en travers de la gorge, ce sont les agnostiques. Le doute est utile pour un temps. […] Mais il nous faut aller de l’avant. Choisir le doute comme philosophie de vie, c’est choisir l’immobilité comme mode de transport (Martel 2003, p. 45). »

De retour

Je suis au lendemain de la remise de la deuxième version finale de mon mémoire de maîtrise. C’est un travail qui a été somme toute étrange et qui m’a permis de mieux me connaître. Je ne suis pas aussi enthousiaste que j’aurais cru l’être aujourd’hui parce que mon ordinateur principal est mort hier matin, avant ma remise.

Été

Je ne vais pas mettre à jour ce blogue durant l’été. J’en profiterai pour déposer mon mémoire et prendre un peu plus de temps pour moi. Je reviendrai si tout va bien en septembre.

Pourquoi je suis là

Je me re-pose la question encore: c’est presque un leitmotiv pour moi de me remettre en question sur tout ce que je fais. Le problème principal que j’ai en ce moment est que j’ai un plaisir d’aboutir à des réflexions plus longues que celles que je place ici; j’aime l’aspect fragmentaire de ce que j’écris sur ce blogue, mais je constate que je veux faire des liens entre chacun de ces fragments.

Le cinéma parlant (avec un accent français) au Québec

L’été dernier, j’ai notamment travaillé pour le Grafics, le groupe de recherche sur l’avènement et la formation des institutions cinématographique et scénique, à l’Université de Montréal. À l’aboutissement de plusieurs de leurs recherches sur le cinéma des premiers temps, ils ont construit un site web qui propose des textes de vulgarisation scientifique de leurs découvertes.