Menu Fermer

Les discours à l’université sont réglés

Un article de Normand Baillargeon m’interpelle particulièrement sur ce qu’il appelle un musellement de certains discours à l’université. On y retrouve déjà au moins une réponse plus rapide que la mienne (le web étant ce qu’il est), mais je pense pouvoir tout de même ajouter quelque chose à la réflexion. Je trouve que l’argumentation de Baillargeon manque malheureusement de rigueur et j’aurais aimé pouvoir y lire davantage d’exemples pour mieux comprendre le phénomène dont il cherche à rendre compte.