Menu Fermer

La difficulté du blogue dans le contexte académique

Je paraphrase l’expression de Michelle Blanc à propos du blogue dans un contexte d’affaires, alors qu’il y a déjà plusieurs mois (probablement depuis la pause que j’ai prise cet été) que je veux réfléchir à quelques particularités du blogue dans le contexte académique. Des sites comme Academia.edu existent pour créer une relation de type « réseaux sociaux » avec des universitaires, mais le blogue me semble être plus difficile parce qu’il apparaît comme un oxymore en soi vis-à-vis du travail académique en général. Son format souvent de type « chronique » laisse croire qu’il pourrait ou devrait être soutenu et complet, mais ses publications habituellement rapides et plus ou moins rythmées ne concordent pas avec les objectifs de recherche.

Petite rétrospective personnelle de 2010

2010 fut pour moi une année assez prolifique, celle où j’ai eu l’impression de « naître » dans le milieu académique. Évidemment, j’ai déposé mon mémoire de maîtrise cette année. La grande différence que je ressens d’avant ma maîtrise versus maintenant, c’est que je sais que ce bloc que j’ai écrit existe et qu’il est pour les prochaines années quelque chose de solide sur lequel ce que je vais écrire va pouvoir s’appuyer plus ou moins directement.

Un logiciel de bibliothèque d’images

Plusieurs de mes articles de blogue ne sont pas imagés. Parfois, lorsque je parle d’un jeu ou d’un film, par exemple, je cherche une image sur Internet et je place l’adresse URL à la fin de l’article où elle est (comme je le fais pour cet article). Pour ne pas faire de vol de bande passante, je sauvegarde l’image sur mon disque dur puis la téléverse sur mon serveur.

De retour

Je suis au lendemain de la remise de la deuxième version finale de mon mémoire de maîtrise. C’est un travail qui a été somme toute étrange et qui m’a permis de mieux me connaître. Je ne suis pas aussi enthousiaste que j’aurais cru l’être aujourd’hui parce que mon ordinateur principal est mort hier matin, avant ma remise.

Été

Je ne vais pas mettre à jour ce blogue durant l’été. J’en profiterai pour déposer mon mémoire et prendre un peu plus de temps pour moi. Je reviendrai si tout va bien en septembre.

Pourquoi je suis là

Je me re-pose la question encore: c’est presque un leitmotiv pour moi de me remettre en question sur tout ce que je fais. Le problème principal que j’ai en ce moment est que j’ai un plaisir d’aboutir à des réflexions plus longues que celles que je place ici; j’aime l’aspect fragmentaire de ce que j’écris sur ce blogue, mais je constate que je veux faire des liens entre chacun de ces fragments.