Deux modes d’incarnation et Lego Marvel Super Heroes

L’incarnation des personnages dans les jeux vidéo est parfois étonnante. Lego Marvel Super Heroes (TT Games, 2013) auquel je joue depuis un certain temps avec mon enfant m’a mis en évidence que l’incarnation peut prendre différents modes au sein d’un même jeu, changeant parfois les défis d’une manière étonnante.

Remake de Final Fantasy sur iPod Touch

J’ai commencé cet été le remake de Final Fantasy (Square Co., 1987) sur le iPod Touch. J’ai l’impression que je vais devoir recourir à des walkthroughs, parce que je n’ai absolument aucune idée où aller. Beaucoup moins linéaire que le treizième opus, ça c’est sûr.

La phrase problématique trouvée à la dernière minute

J’ai un exemple peut-être d’où je voulais en venir avec l’idée de la citation et son contexte. Je peaufine quelques éléments ce matin dans un court texte que je dois remettre à 13h aujourd’hui dans mon cours Cinéma, littérature et médias. Après une lecture de ma blonde, elle pointe une phrase qui manque une référence […]

Du “je” au “on”: une mauvaise habitude de la critique cinématographique

Il s’opère souvent une translation que je juge plutôt indésirable mais difficile à éviter de la part des critiques de cinéma. Plutôt que de parler de leur expérience cinématographique au “je”, ils emploient davantage le “on”, non pas au sens de “nous” tel qu’il est commun au Québec, mais en tant que “statut général des choses”.

L’aspect formel “classique” du rap

Quand j’ai commencé à m’intéresser au rap, à l’âge de 12 ans, je ne me rendais même pas compte que les textes des rappeurs rimaient. J’ai eu un deuxième choc au moment où j’ai constaté que non seulement les rappeurs rimaient, mais qu’en plus il y avait des “règles” beaucoup plus complexes qui régissaient leurs vers. En effet, il y a une complexité que je n’avais jamais vue auparavant (ni dans la poésie traditionnelle), et qui repose sur le fait que le rap soit en audio.

Montage narratif vs Montage expressif

Je viens de terminer mon travail concernant une opposition apportée par Marcel Martin. En fait, l’idée que j’amène, c’est qu’amener le montage comme une division entre narratif et expressif limite l’interprétation qu’on peut faire de ce procédé. En fait, c’est que la distinction entre ces deux types de montage n’est pas formelle, c’est-à-dire sur des […]