Les choses et l’évocation. Au-delà du deuxième degré

J’adore les chroniques de David Desjardins. Sa dernière porte sur l’histoire d’un homme qui termine une relation avec une femme qui avait deux filles d’une relation précédente. Nécessairement, il a développé au cours des années une relation paternelle avec elles. Très touchant. Comme souvent, je me rends compte qu’en lisant un livre ou en regardant un film, ce sont des éléments qui m’apparaissent à première vue secondaires qui viennent me donner des idées parallèles.