L’après-crise étudiante selon Paul Ricoeur dans Le Devoir

Un article de Simon Couillard, enseignant en philosophie au Cégep de Drummondville, paru dans le Devoir hier, rappelle une réflexion que Paul Ricœur avait formulée en juin 1968, dans la revue Esprit.

Le rap québécois soutient la grève étudiante

Quelques rappeurs québécois proposent chacun un vidéo pour soutenir les étudiants en grève, réalisés par Samuel Daigle-Garneau (alias krlep0ser) et montés par Glockbuster Films.

Grève étudiante – Questions sur ces données vérifiées

En réponse à un article de Guy Breton, recteur de l’Université de Montréal, Dominic Arsenault, professeur adjoint en études cinématographiques de cette même université, lui adresse une série de questions dont les réponses mériteraient une plus grande couverture médiatique. Je relaie le texte qu’il a diffusé par le biais de Facebook.

Faire la grève des cours, pas la grève du savoir

Je me souviens qu’une des raisons pour lesquelles j’étais contre la grève des 103 millions en 2005 était que je trouvais le moyen peu pertinent. Pour moi, l’unique raison de faire la grève était de menacer que la session soit annulée et qui aurait retardé la diplomation de plusieurs étudiants, entraînant par le fait même des coûts additionnels que le gouvernement ne veut pas. Mais ce qui était sous-jacent à cette annulation, c’est qu’on mettait en veille l’acquisition du savoir, ce qui me semblait le contraire des revendications.