La partialité de l’histoire et L’art de la guerre de Machiavel

Je viens de terminer ma lecture de L’art de la guerre de Nicolas Machiavel. C’est en fait mon deuxième Art de la guerre, après celui de Sun Tzu. L’auteur de la préface du livre, Harvey C. Mansfield, Jr., précise que ce texte est singulier dans l’œuvre de Machiavel, parce qu’il n’y est pas aussi « machiavélique » que dans d’autres ouvrages.

Définir ce qu’on veut dire pour réfléchir sans la contrainte

Une discussion avec un ami me mène à certaines réflexions, sur des aspects que je prends souvent pour acquis mais qui peuvent être intéressants à faire resurgir. Étudiant en génie, sa question porte sur une préoccupation qui me semble fréquente chez les adeptes de « sciences exactes ». Je lui parle de ce que j’entends par narration, […]

Jeff Chang et Can’t Stop, Won’t Stop, fiches résumés

Plusieurs le savent, Jeff Chang a publié un ouvrage intitulé Can’t Stop, Won’t Stop, qui scrute l’histoire de la « génération hip-hop » de la fin des années 60 aux années 2000. Mon collègue bloguiste R., qui publie sur Des piranhas dans le bocal, s’est donné pour mission de faire des résumés du livre sous forme de […]

Marsolais et la subjectivité de la focalisation

La plupart des textes de Gilles Marsolais me laissent froid. Je trouve qu’il manque souvent d’objectivité, et, surtout, qu’il manque de sources, de repères précis qui donneraient une plus grande « scientificité » à ses textes. Un extrait d’un de ses textes tiré de la revue d’études cinématographiques CINéMAS montre par contre un point de vue intéressant […]

Naissance ou renaissance de l’art?

Sur la piste d’une réponse à la question de la définition de l’art, un article propose que la Renaissance a créé l’art, ce qui porte la réflexion vers quelque chose de particulièrement intéressant. C’est dans l’essai Comment l’art devient l’Art qu’Édouard Pommier défend cette théorie. Le Figaro offre un court texte descriptif à ce sujet. […]

Jeux vidéo et idéologie: Homme d’état et nationalisme

Jean-Baptiste Duroselle [1] explique, dans son ouvrage L’Europe de 1815 à nos jours, que plusieurs historiens ont analysé la personnalité des hommes d’état en les classifiant dans certains rôles. Par exemple, il parle d’une attitude soit « doctrinaire », soit « opportuniste », en fonction qu’ils tentent d’imposer leur vision, ou qu’ils adaptent leur vision en fonction de garder […]