Horreur


  • Le murmureur et La vallée qui murmure, un jeu vidéo national

    Le murmureur et La vallée qui murmure, un jeu vidéo national

    Profitons de la fête nationale du Québec pour parler un peu de deux jeux québécois: La vallée qui murmure et son prélude, Le murmureur. La vallée qui murmure est un jeu narratif d’ambiance horrifiante qui se déroule dans un Québec historique. Je souhaitais vous parler du jeu mais je réalise en regardant mon historique Steam…

  • La figure de la survie et le (dis)empowerment dans le jeu vidéo

    La figure de la survie et le (dis)empowerment dans le jeu vidéo

    Le texte de Samantha Reid et Steven Downing (2018) propose de réfléchir à la notion de (dis)empowerment à travers un corpus de jeux de survie. Leur prémisse est de réfléchir à la relation entre jeu et culture pour voir si les jeux de survie sont un symptôme générationnel lié à la question environnementale très actuelle…

  • Diablo et les effets horrifiques

    Diablo et les effets horrifiques

    On peut voir le genre en jeu vidéo comme une manière générale de catégoriser les jeux, mais dans les faits ce qui intéresse un chercheur qui veut catégoriser, c’est de comprendre l’expérience esthétique à partir de cette catégorisation.

  • L’incohérence et le découpage de l’espace dans Parasite Eve

    L’incohérence et le découpage de l’espace dans Parasite Eve

    Je viens de commencer Parasite Eve (SquareSoft, 1998), un action-RPG japonais avec une thématique d’horreur. Le jeu raconte l’histoire d’Aya, une policière qui se retrouve la seule survivante d’un incendie dans un opéra, causé par la transformation en monstre de la chanteuse principale.

  • Un concept limité ou non | l’usage effectif du langage

    Un concept limité ou non | l’usage effectif du langage

    Mon exploration de Ludwig Wittgenstein me fait apprécier encore davantage ses principes. Je suis particulièrement intéressé par l’idée de ne pas nécessairement circonscrire un concept dans une définition fixe : Je peux en effet donner ainsi au concept de «nombre» des limites strictes, c’est-à-dire employer le mot «nombre» pour désigner un concept strictement délimité, mais…

  • Severance: à l’inverse du cliché d’horreur

    Le film Severance (Smith, 2006) m’a fait réfléchir aux «règles» ou «codes» du genre d’horreur. Je casse ici un punch du film en disant qu’il va à l’inverse de la fameuse «morale» telle que Jaws (Spielberg, 1975) a pu nous le montrer. En effet, ceux qui survivent ne sont pas nécessairement ceux dont la morale…