L’habitude chez Peirce et les habitudes stratégiques

Un joueur sait que ses adversaires ont des tendances plus ou moins précises à favoriser certaines actions plutôt que d’autres dans une situation de jeu donnée, qu’ils ont des habitudes stratégiques. Cette idée est à rapprocher de celle d’habitude chez Peirce.

De la nécessité d’Hume à l’affordance de Neisser

Avant de pouvoir expliquer plus en détails comment fonctionne la perception dans les jeux de stratégie en temps réel, il importe de mieux comprendre comment fonctionne la perception elle-même. J’ai décrit récemment comment la perception fonctionnait par les schémas. Tentons maintenant d’aller un peu plus loin en faisant un court détour par le cinéma pour […]

Notes sur le premier livre de Mere Christianity de C.S. Lewis

Alors qu’une discussion autour de la question du matérialisme et de l’immanence ou transcendance de la morale s’engageait par le biais de Facebook avec un de mes amis (Sylvain Aubé) et son entourage, nous avons convenu qu’il y avait des prémisses qui devaient être discutées pour mieux se comprendre (ou mieux diverger). Mon ami me […]

Le regard qu’on perd | Chiens de paille – Mes yeux d’enfant

« S’il vous plaît, rendez-moi mes yeux d’enfant Je voudrais, revoir le monde comme avant Retrouver, ce qu’on perd en grandissant » Chiens de paille, « Mes yeux d’enfant », Sincèrement (2004) Je crois qu’en effet, on perd quelque chose en grandissant, on a une mémoire qui nous fait voir les choses autrement, qui ne nous permet plus de […]

Hume et le goût : à la recherche de principes universels?

J’ai lu dans Le Devoir le dernier « devoir de philo » , une série d’articles qui visent à appliquer la philosophie à des problématiques plus appliquées pour montrer aux étudiants du Cégep à quoi peut servir la philosophie. En faisant le lien vers cet article, Antoine ajoute le lien vers un article de Janmi écrit le […]

Mon statut d’imposteur ou La tendance vers le standard du goût?

Je fais ici mon mea culpa : je suis un imposteur. Si vous faites une liste des 100 films à avoir vu dans sa vie, je n’en aurais pas vu 15% (ok, peut-être 30%). Aux yeux de plusieurs, je ne serais pas un vrai, un « bon » cinéphile, ou du moins mes connaissances cinéphiliques sont limitées. […]