Le degré zéro de la critique

Aussi étrange que ça puisse paraître comme reality-check après cinq ans avec Hiphopfranco, je crois que je ne suis pas un bon critique. Ça fait quelques temps que je réfléchis à ça. En fait, je ne crois pas tant que je sois mauvais, mais plutôt que ce n’est pas particulièrement ce qui m’intéresse lorsque je […]

Intentionnalisme ou anti-intentionnalisme : de quoi parle-t-on?

L’une des questions où j’ai le plus pris position autour des réflexions de mon cours Introduction à la philosophie de l’art est la question de l’intention. À quel point est désirable la connaissance des intentions de l’auteur dans l’interprétation d’une œuvre d’art? Il y a deux questions qui sont nécessaires à remplir avant de pouvoir […]

Wittgenstein et l’utilité des jeux de langage

J’ai découvert cette session-ci le philosophe Wittgenstein, par le biais de mon cours de Philosophie de l’art. Le texte qui était à l’étude pour le travail final (Cometti, 2004) faisait référence au concept des « jeux de langage » de Wittgenstein. Le principe est simple en fait. Cometti tente de définir l’art, en confrontant des définitions. À […]

Kant et la finalité formelle objective

J’étais en train de lire « Analytique du beau » de Kant, quand un extrait m’a en quelque sorte « expliqué » clairement ce qui m’agaçait dans l’établissement de prix de « l’Académie » (Oscars, Jutras, Génies, Césars, …). Kant parle en quelque sorte – à propos de la perfection – de l’idée d’une fin à une chose, et qu’on ne juge pas les choses en fonction d’une fin.

Naissance ou renaissance de l’art?

Sur la piste d’une réponse à la question de la définition de l’art, un article propose que la Renaissance a créé l’art, ce qui porte la réflexion vers quelque chose de particulièrement intéressant. C’est dans l’essai Comment l’art devient l’Art qu’Édouard Pommier défend cette théorie. Le Figaro offre un court texte descriptif à ce sujet. […]