Menu Fermer

Critiques et entrevues sur le rap québécois et ailleurs, archivées d’Hiphopfranco

Je suis progressivement en train d’archiver les critiques et entrevues sur le rap québécois et ailleurs qui ont été publiées à l’origine sur Hiphopfranco.com. La plupart sont difficilement accessibles en fouillant sur Internet Wayback Machine, alors que certaines n’avaient que de traces sur mon disque dur. On verra si j’aurai la patience de me rendre jusqu’à environ la centaine d’article que j’y avais publié!

Muzion et la langue dans le rap montréalais

La dernière revue Kinephanos que j’ai co-dirigée présentait un article sur le rap montréalais et son utilisation de diverses langues. L’idée principale que proposaient Mela Sarkar et Bronwen Low était que le rap montréalais montrait une identité distincte, par l’utilisation de différentes langues métissées.

K6A est au Wu-Tang Clan ce que Gus Van Sant est à Alfred Hitchcock

Voici la dernière manifestation intertextuelle de K6A, un collectif de rap québécois qui comprend notamment certains membres d’Alaclair Ensemble (Maybe Watson, KenLo), qui est derrière notamment les Word Up Battles (FiligraNn l’organisateur et les habitués Jamaï & P-Dox). À la manière dont Gus Van Sant reprenait plan par plan le Psycho (1960) d’Hitchcock — en y ajoutant de la couleur et quelques plans —, les réalisateurs du clip Baz et Prince OG et le groupe K6A reprennent le clip « Protect Ya Neck » du Wu-Tang Clan.