Imposture et compétences vidéoludiques

Hier soir, j’ai vraiment expérimenté cette imposture qui est mienne. Je ne suis pas un gamer au sens large (autant que je ne suis pas cinéphage au sens large), ce qui ne m’empêche pas d’aimer les jeux vidéo. C’est vraiment une question de « compétences sensori-motrices », c’est-à-dire tout ce qui a trait à faire des actions […]