Le plaisir comme barème du jugement d’une œuvre et le défi de la critique

En lisant le blogue de Paule Mackrous, je suis tombé sur la chronique « À quoi je sers? » de Jean Barbe sur Canoë. Barbe y explique comment il voit son rôle de critique, à une époque qui, pour lui, veut éviter les jugements de valeur. Ce avec quoi je suis en désaccord. Si je me pose la question, […]