Connaissance et concurrence

Plus j’ai l’impression d’avoir de connaissances, de développer une expertise dans un domaine, plus je me rends compte que je suis en mode compétition ou concurrence.

La plus intéressant, c’est que cette concurrence ne se fait pas tant pour « avoir raison » sur un sujet, mais davantage pour avoir tout simplement le droit de parole sur le sujet même. C’est de la concurrence non pas pour gagner, mais pour avoir une voix.

Et l’étude du jeu vidéo comme les sciences humaines de manière plus générale me semblent être les grands perdants dans cette concurrence.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire