Jean-Luc Godard


  • Jozef Siroka sur le cinéma d’auteur «vulgaire»

    Jozef Siroka sur le cinéma d’auteur «vulgaire»

    Ce que j’aime de Jozef Siroka, c’est en grande partie son humilité comme blogueur. Il est capable de synthétiser, clarifier et creuser des questions pertinentes en faisant dialoguer différentes perspectives, différents points de vue, sans s’approprier les idées des autres. La pertinence, ce n’est pas essayer d’être le premier à avoir dit quelque chose, mais…

  • Bergala sur Groulx et Godard

    Bergala sur Groulx et Godard

    Je reviens d’une conférence d’Alain Bergala au colloque La nouvelle vague française et le cinéma direct québécois organisé par le Michel Marie et Michèle Garneau. La conférence s’intitulait «Godard/Groulx : quel partage de cinéma ?» et traitait des rapports bidirectionnels entre les films de Jean-Luc Godard et Gilles Groulx.

  • La création et le retour du refoulé | cassette No 23 de kennybakken

    Je contribue à galvauder l’expression freudienne (ou lacanienne?) en disant que j’ai ces derniers mois un «retour du refoulé» qui m’incite à créer des choses. Quand j’étais plus jeune, j’étais très «créatif», dans le sens où j’aimais toujours créer des choses par rapport à ce que j’aime (jeux, films, romans, etc.). En général, je ne…

  • Points de vue et jugements de valeur dans une analyse

    Dans la lignée de mes autres considérations suite à la lecture de travaux, je parlerai aujourd’hui de la notion de points de vue ou de jugements de valeur. C’est une chose qui est extrêmement difficile à expliquer et à généraliser, car j’ai l’impression que les chercheurs ne sont pas tout à fait d’accord à ce…

  • La citation et son contexte

    J’ai eu dans les derniers mois quelques discussions à propos de la citation, qui touchent notamment sa fonction. Le contexte de la citation Qu’arrive-t-il si le contexte de la citation vienne contredire la manière dont on la cite? Cette question implique nécessairement la fonction que la citation a au sein du texte. Si je dis:…

  • L’hagiographie des portraits de Jean Rouch

    L’hagiographie des portraits de Jean Rouch

    Je viens de comprendre ce qui faisait que j’avais une énorme réticence lorsqu’on parlait de Jean Rouch, et particulièrement lorsque je lisais des textes sur son oeuvre. Il est au centre de plusieurs des séances du cours Cinéma documentaire, et c’est dans un texte du recueil que j’ai vu une contradiction intéressante qui m’a révélé…

  • Severance: à l’inverse du cliché d’horreur

    Le film Severance (Smith, 2006) m’a fait réfléchir aux «règles» ou «codes» du genre d’horreur. Je casse ici un punch du film en disant qu’il va à l’inverse de la fameuse «morale» telle que Jaws (Spielberg, 1975) a pu nous le montrer. En effet, ceux qui survivent ne sont pas nécessairement ceux dont la morale…